Entreprendre, communication interne, en développement durable ou RSE, icone Communication interne

Omni fluidité

Traditionnellement, nous partageons certains sujets avec nos Collaborateurs, afin de les réaliser ensemble. Mais aujourd’hui, les entreprises performantes co-définissent les stratégies, et les objectifs, qui étaient traditionnellement du ressort d’une minorité oligarchique. Notre partage s’élargit aux stratégies, valeurs, décisions et bien sur aux idées de l’entreprise, aux buts, aux moyens, aux difficultés et aux succès afin d’accroitre la motivation et l’envie.

 

 

Co-mmuniquer

Le sens étymologique de communiquer est : échanger ensemble, c’est à dire partager des choses communes. La détention d’information n’est plus synonyme de pouvoir, mais d’enfermement voire de sclérose : à l’inverse, le partage des sujets permet l’enrichissement des décisions. Il s’agit de définir avec intelligence les sujets à partager, et le degré de liberté. Il ne s’agit pas d’organiser une cacophonie, mais de développer la polyphonie. Nous faisons la distinction entre échange des avis dans l’étude, et la prise de décision : le partage est la récolte des idées, la décision est le fruit de la récolte. Mais la décision est à partager. La communication interne se situe sur toute la chaine des valeurs de l’entreprise, c’est l’outil par excellence, de l’économie partenariale.

Le partage, ce n'est pas du tapage Prochainement des développements sur ce sujet. Pour répondre à toutes les consultations, je devrais peut-être faire médecine ?

Question clef

Quels sont les sujets et les limites des partages ?

Je suis champion au Kara-ok de la stratégie

 

 

 
7446