mary poppin's: fêter différemment le travail le 1° mai ? Fêter le 1° mai ?

Faire évoluer l’histoire

Et si l’histoire était à faire évoluer ?

Et si des choses historiques qui avaient un sens, en leur temps, devaient être revisitées pour coller à nos nouvelles réalités ?

Sans détruire, ou renoncer, juste en redonnant un sens qui colle au présent ?

le travail, c'est si honteux...qu'on crée un jour pour ne pas travailler ?

Dans un monde sans assez d’emplois

 

…ne devient-il pas indécent de se réjouir de ne pas travailler, pour fêter le travail ?

 

Il y a tellement de personnes qui se désespèrent de ne pas travailler, que cela n’est-il pas devenu une sorte de provocation des “privilégiés du boulot” ?

Ne pas travailler le jour de la fête du travail, ce n'est pas... un peu offensant pour ceux qui n'en ont pas ?

rénover, pour partager et redonner un sens

…et si nous inventions une autre manière de montrer que nous sommes fiers et heureux de travail ?

Travailler en se réjouissant, d’une manière différente ce jour là ?

Comment ferions-nous, si nous pouvions donner notre salaire de ce jour de nouvelle fête  ?

Rêvons…nous pourrions le donner directement :

  • à des personnes de notre entourage, que nous connaissons et qui sont sans emploi
  • à des associations de proximité qui oeuvrent pour la réinsertion (http://emmaus-france.org/nos-actions/emploi-et-insertion/, etc…)
  • à des associations qui oeuvrent pour l’insertion des handicapés (http://www.ladapt.net/,etc…)
  • à des crowdfounding qui permettent à des personnes de réaliser leur projet et de créer des emplois (https://www.apoyogo.fr/, etc…)
  • à éviter l’échec, en le prenant à la base (http://reseau-etincelle.org/content/notre-concept-innovant, etc…)

Mais il y a mille et une manière : quelle est la vôtre ?

et si le premier mai, on travaillait pour...donner notre salaire à ceux qui n'en ont pas ?

 
13669