karin boras Karin Boras

Cursus vital

 

Qui c’est, cet oiseau bizarre ?

Née en Belgique d’un Père français et d’une Mère Belge, de formation classique, baignée d’humanisme, elle a toujours essayé de concilier le sens et l’action, persuadée que :

  • la vision sans l’action est un rêve
  • l’action sans la vision est une perte de temps
  • la vision liée à l’action est un levier puissant pour changer le monde.

Karin Boras

Alliance de l’abstrait et du concret

Aussi s’est-elle toujours attachée à rendre l’abstrait concret, en contournant avec créativité les difficultés de l’exercice :

  •  l’abstrait   : « le monde s’en fiche »
  •  le concret : « le monde se fâche »

L’apprentissage par l’action

  • À 26 ans, elle est devenue une jeune directrice commerciale dans l’immobilier d’entreprise, accompagnant le développement économique d’une ville moyenne, par l’implantation d’entreprises créatrices d’emplois.
  • À 34 ans, elle a appris, en étant responsable des ventes dans une compagnie d’assurances, l’art du management, en gérant et motivant une équipe importante.
  •  À 41 ans, elle a fait son entrée dans l’industrie en étant responsable du développement dans le secteur des transformateurs électriques, où elle a doublé le chiffre d’affaires en trois ans.
  • À 44 ans, elle s’est épanouie en tant que directrice marketing et développement durable d’un jeune groupe en création, dans les métiers de la construction en bois, dont le business model reposait sur le développement durable. Elle a appris au quotidien les difficultés de l’intégration du développement durable en PME, mais aussi ses succès : en 7 ans, l’entreprise a créé 17 sociétés et est passée de 5 à 450 personnes.

La transmission

  • À partir de 2 x 26 ans, l’histoire de cette évolution jalonnée d’expériences concrètes lui a permis de commencer sa vie d’auteur, avec comme objectif, dans cette période difficile, de donner des repères et du sens pour agir : parution de “Développement durable : l’avenir des PME” aux Editions AFNOR 2012.
  • Elle consacre simultanément une partie de son temps à accompagner des PME, et elle sélectionne les entreprises qu’elle accompagne sur leur excellence.
  • Depuis, son activité professionnelle est centrée sur la transmission de messages simples et de solutions opérationnelles faciles, qui donnent du sens et permettent aux entreprises de s’engager dans la nouvelle économie : “l’économie partenariale” faite d’innovations à tous les niveaux.
  • Elle écrit avec et pour le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) le “Carnet de bord du Dirigeant Responsable” aux Editions Eyrolles  juin 2014
  • Elle écrit pour Techniques de l’Ingénieur : “Le marketing, levier d’innovations” juillet 2014
  • Elle transmet en enseignant à l’Université du Maine à des Masters : “Le développement durable : nouveau langage international”
  • Elle intervient dans l’enseignement secondaire pour faire réfléchir les adolescents
  • Elle anime des ateliers, des conférences afin de transmettre le plus largement possible.
  • et à 2 x 28 ans, elle devient éditeur de petits livres pour celles et ceux qui ne veulent pas lire, mais comprendre en un coup d’œil avec le sourire, et crée la maison d’éditions e Quick reads.

de zénitude à bullitude

L’innovation pédagogique

A 55 ans, elle réalise son rêve : allier rationalité et irrationalité, mélanger une forme artistique à une profonde réflexion intellectuelle pour transmettre à Celles et Ceux qui en éprouveront l’envie, des messages simples qui – elle l’espère-  les aideront à rejoindre la communauté des Héros d’avenir, avec le sourire. Elle écrit pour “Ceux qui ne veulent pas lire” et “parle” avec des photoglyphes (photos & bulles) pour remettre de l’émotion dans les discours d’entreprise.Elle met en ligne ce sur quoi elle travaille depuis 3 ans, une innovation de rupture en communication  : “pme-pmi-durables.com”.

C’est quoi ce nom…Karin Boras ?

A 19 ans, elle traduisait des vers de l’Antigone de Sophocle. La fin d’un vers était χάριν βορᾶς (Karin Boras) ce qui signifie “agréable nourriture”. Elle a décidé immédiatement que ce serait son pseudo quand elle écrirait, l’objectif pour elle étant d’apporter quelque chose à ses Lecteurs.

 je ne m'appelle pas Karin Boras
      Ceci a d’ailleurs, causé beaucoup de tourments à Sophocle :  Les tourments de Sophocle
[/colonne]
 

SES PUBLICATIONS

 
Tous les matins, je m'entraine pour ne pas faire des présentations rasoirs...question d'hygiène mentale !

Et  pour Celles et Ceux qui lisent…

Incroyable, mais elle sait faire des phrases…un roman historique non publié à ce jour, qui attend depuis 20 ans dans un tiroir. Très historique, et très romancé pour que ce soit lisible. Là où on ne m'attend pas

1108